La nouvelle aide annoncée par le président Emmanuel Macron pour adapter les logements des personnes âgées ?

Chaque année, les chutes de personnes âgées représentent plus de 100.000 hospitalisations et 10.000 décès, soit la première cause de mort accidentelle chez les plus de 65 ans, selon le cabinet de la ministre, Brigitte Bourguignon. Avec ce type de constat, le gouvernement ne pas faire l’autruche. Il est condamné à intervenir fort et vite.

Interrogé sur son plan pour les personnes âgées ce lundi 18 avril, Emmanuel Macron a évoqué un dispositif destiné à l’adaptation des logements pour les personnes âgées qui souhaitent rester chez elles.

A la suite du livre de Victor Castanet intitulé « Les Fossoyeurs, qui a révélé le dossier du groupe Orpéa, retraçant la vie des personnes âgées et surtout la maltraitance de ces personnes protégées. Nous avons eu, une prise de conscience générale sur la situation de certains Ehpads et la maltraitance qui s’y déroule, parfois.

Vieillir chez soi, n’est plus vraiment dans les us et coutumes familiales, alors que 85 % des Français et Française aspirent à vieillir à leur domicile le plus longtemps possible.

Adapter les logements 

C’est donc une promesse de campagne, dont les contours a été annoncés en novembre 2021, qu’Emmanuel Macron a remis sur la table. Il s’agirait d’un dispositif intitulé « Ma prime Adapt » pour, entre autres, adapter techniquement les logements des aînés, en finançant notamment, des rampes dans les escaliers ou des barres d’appui dans les salles de bains pour éviter les chutes, première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans.

Une prise en charge du coût jusqu’à 70% du coût total pour les revenus inférieurs à 20.593 euros et 50 % pour la tranche allant jusqu’à 25.000 euros de ressources »

Cette aide ambitionne l’adaptation de 70.000 logements par an, soit 680.000 résidences d’ici 2032, pour un montant global de 400 millions d’euros. Cela représente 30 à 40 % du parc des foyers seniors aux ressources modestes dont l’habitat nécessite un aménagement ou une adaptation. « MaPrimAdapt » ne serait pas réservée aux personnes en perte d’autonomie. C’est encore trop peu, car nous devrions doubler cet objectif. L’aide d’action logement qui finançait 5000 € l’adaptation des salles de bain a bénéficié à plus de 100 000 foyers, jusqu’à ce qu’elle soit supprimée brutalement par Emmanuel Marcon début 2021.

L’État a d’ailleurs ponctionné les budgets 2020 et 2021 de l’organisme Action Logement, à hauteur de 1,5 milliards d’euros. C’est pour cette raison que le montant destiné à adapter les salles de bain des personnes âgées a été divisé par deux. C’est donc 500 millions d’euros, et non plus 1 milliard, qui a été alloué à l’adaptation des salles de bain des seniors aux revenus modestes.

Une revalorisation du statut des aides à domicile 

Interrogé plus largement sur son plan pour les personnes âgées, Emmanuel Macron a indiqué qu’elle sera mise en place, courant de l’année 2022. Ainsi, il devrait fusionner les aides existantes afin de « réduire le reste à charge » des aides à la mobilité et « simplifier la vie des séniors ». 

Dans le plan énoncé par Emmanuel Macron, il est également prévu une revalorisation des aides à domicile, avec deux heures supplémentaires par semaine, « adapter les choses en lien avec les départements qui veulent investir ». Nous suivrons ce dossier de près, car on nous a tellement habitué à « déshabiller Pierre pour habiller Paul » !